Respiration, méditation, apnée

Voyez-vous un lien entre respiration, méditation et apnée ?

Récemment j’ai vécu une belle expérience qui m’a beaucoup touchée et qui m’a interrogée ; il s’agit de l’initiation à l’apnée avec Stéphane Taureau, vice-champion du monde de plongée en apnée (lien du site).

Les apnéistes sont les premiers sportifs à avoir utilisé le yoga dans leurs entraînements quotidiens. Les plongeurs de haut niveau peuvent descendre jusqu’à 130 mètres en apnée, c’est-à-dire sans bouteille.

Le cours commence par l’apprentissage de la détente, allongé au sol. Tour à tour, chaque partie du corps est relâchée. Doucement, Stéphane me guide vers le pranayama, la respiration complète comme on la pratique habituellement en Hatha Yoga traditionnel.

La respiration doit se faire profondément pour bien remplir les poumons mais sans tension, et sans utiliser la force corporelle. Tout se fait sans effort, en restant à l’écoute.

Une fois cette technique acquise, nous répétons l’exercice allongé sur l’eau. Avant de plonger, il faut apprendre à se relâcher et laisser le corps flotter sur l’eau, au rythme de sa respiration.

L’apnéiste apprend à faire UN avec l’eau qui l’entoure, pour ensuite être accueilli et accepté par les profondeurs. 

Une relation de confiance s’installe entre l’homme et l’élément eau.

Stéphane  à mes côtés, je prends une grande inspiration et avec un minimum d’effort je me laisse doucement glisser dans l’eau. J’entends la voix me dire :”Fais-toi confiance, je t’accompagne, tu peux.” Je me sens alors en sécurité.

Progressivement, alors que mon corps s’enfonce dans l’eau et s’adapte à ce nouvel environnement, je commence à comprendre que la plongée n’est pas une simple technique mais plutôt un état de méditation profonde, car il faut savoir lâcher prise, s’abandonner, vivre dans l’instant présent. Il faut cesser de lutter pour faire enfin confiance à la nature.

“Tu ne peux pas trahir l’eau”, me dit Stéphane. Chaque pensée résonne dans l’eau. 

Je ne regarde ni la surface où la lumière du ciel disparaît, ni vers les profondeurs opaques du lac.

L’apnéiste sait qu’il ne doit pas se battre contre la nature pour arriver à ses fins à tout prix. Son corps viendrait alors se crisper, les battements de son cœur s’accélérer, la pression auditive augmenter jusqu’à la douleur. Lutter contre l’eau, c’est se résoudre à remonter en urgence à la surface.

A présent je suis convaincue que chaque moment sous l’eau ou à la surface est important. Ces moments vécus se reflètent dans la relation quotidienne que j’entretiens avec ma vie. Le moment présent est le seul qui existe, qui doit être honoré et respecté tout en accompagnant le mouvement naturel de la vie.

Un grand remerciement à Laure Demoly pour son aide précieuse apportée à la rédaction du texte.

Irina Chand

Stage du Yoga en Ardèche avec Irina 11/13 juin 2021

WEEK- END RESSOURCEMENT

YOGA – MEDITATION – PRANAYAMA

 

 

Je vous invite à laisser derrière vous les routines de la vie quotidienne et à vous accorder une pause afin de vous ressourcer le temps d’un week-end, dans un domaine écologique – Le Domaine du Taillé en pleine nature.

Le ressourcement c’est non-seulement se reconnecter à la nature, mais aussi à soi-même, au moyen de la pratique du Hatha-Yoga, de la méditation et de la respiration consciente. La pratique du Yoga pointe vers la respiration : apprendre à respirer c’est apprendre à vivre pleinement, c’est enfin se reconnecter au corps, au mental et à l’esprit.

La pratique est basé sur trois piliers :

  • la connexion avec la Terre, en particulier par l’ancrage des pieds dans le sol.
  • la respiration : il s’agit de renouer avec une respiration libre, sans tensions ; dans ce but nous explorerons différentes techniques de pranayama.
  • la méditation : se poser, se rencontrer soi-même, vivre le moment présent.

PROGRAMME

Vendredi 11 juin

à partir de 17h00 accueil, installation dans les chambres

19h30 dîner

soir présentation du stage

 

Samedi 12 juin

6h30 pranayama méditation

8h00 petit-déjeuner

10h00/12h00 Yoga – pranayama – méditation

12h30 déjeuner

16h30/18h00 Yoga – pranayama – méditation

19h30 dîner

20h30 echange : “Le Yoga pour le monde d’aujourd’hui“

 

Dimanche 13 juin

6h30 pranayama – méditation

8h00 petit-déjeuner

10h00/12h00 Yoga – pranayama – méditation

12h30 déjeuner

14h30 temps d’échange puis départ

Pour l’inscription merci d’envoyer un mail irinachand@outlook.fr

Tarif (hors hébergement et restauration) 140€

Hébergement en pension complète de 65€ à 105€ par nuit selon l’hébergement choisi

Pour réserver votre hébergement en pension complète, rendez-vous ici

[Mardi pratique] Respirer par le nez ou par la bouche, ça change quoi ?

Les profs de yoga répètent inlassablement en cours : “on respire par le nez, pas par la bouche“! Point anatomique : respirer par le nez ou par la bouche, quelles différences ?

Dans le nez, se trouvent des dispositifs pour purifier et humidifier l’air naturellement :

  • la muqueuse réchauffe et humidifie ;
  • poils et mucus retiennent les poussières ;
  • le mucus contient des enzymes antibactériennes (protéines qui nettoient les bactéries indésirables).

Cependant, certaines pratiques s’effectuent uniquement en respirant par la bouche, comme le chant ou la natation. Les conduits où circule l’air sont plus grands avec un trajet plus court, ce qui permet d’inspirer rapidement une plus grande quantité d’air. Voilà qui est utile pour un effort bref et intense ! Mais cet air est plus sec et moins propre que lors d’une respiration par le nez, donc évitons de toujours respirer avec la bouche, et réapprenons à utiliser nos narines.

Ainsi, nous stimulons davantage notre nerf olfactif. Pour sortir de l’anatomie, en respirant par le nez nous prenons conscience de notre souffle, ce qui nous amènera plus aisément à une pratique méditative.

Pour en savoir plus :