Le Yoga pendant les règles

Peut-on pratiquer le yoga pendant les règles ?

Si oui, la pratique est-elle différente ?  🤔  

Les avis et réponses diffèrent (comme d’habitude :-)) selon les courants et les profs de yoga ! 

Je ne m’engage pas à vous apporter l’unique et véridique réponse, mais quelques éléments pour démêler cette question, améliorer votre pratique pendant cette période de règles en vous aidant principalement de votre propre ressenti

Le discours le plus récurrent, voire le plus traditionnel, déconseille fortement les postures inversées🤸‍ 🙃 , comme Salamba sirsasana (posture sur la tête) ou Sarvangasana (chandelle). Cela nuirait à l’élimination des toxines et du sang des menstrues. L’Ayurveda, médecine traditionnelle indienne, assimile l’énergie des règles à apana vayu, « le souffle qui se dissipe », une des cinq forces vitales constitutives du prana. Or, apana vayu dirige le nettoyage du corps selon un mouvement descendant du nombril au périnée, mouvement qu’il ne faudrait pas contrarier.

Sincèrement, après des années de cours et de pratique personnelle, je ne saurai affirmer si cela correspond à une vérité scientifique … 🧐

Cependant, l’abdomen est souvent très contracté pendant les règles : ventre gonflé, dur etc. Donc nous éviterons ce qui le comprime davantage, comme les postures en torsion ou la contraction des muscles abdominaux. A contrario, il s’agira de détendre l’abdomen avec des postures douces sur le dos, comme dans cette posture illustrée de Supta baddha konasana, avec supports pour plus de confort. Cette posture a le double avantage d’apaiser l’esprit et les états nerveux, tout en reposant le corps ! 

En effet, fatigue, douleurs et tensions nerveuses accompagnent souvent les règles (l’intensité varie selon les personnes). Plus généralement, il s’agira d’aider le ventre à se dénouer, à retrouver de l’espace. 

Nous pourrons favoriser ce qui étire la région de l’abdomen sans solliciter la force des muscles abdominaux, comme Janu sirsana (flexion assise avec une jambe pliée) ou Paschimottanasana (pince) avec un bolster ou un rouleau de couvertures sur les cuisses ou sur les genoux afin de relâcher pleinement le buste en limitant l’intensité de la flexion. 

Pour les flexions, assises ou debout, privilégier les pieds écartés à la largeur des hanches plutôt que de les joindre, ce qui limitera toute compression malvenue. 

Certains courants de yoga, tel l’Ashtanga, opteront pour une interruption complète de la pratique du yoga sur les 3 premiers jours (au moins). 

Chacune de nous vit cette période différemment, d’une femme à une autre, d’un moment de notre vie à un autre : accablée par la fatigue, pliée en deux par la souffrance🤢, ou encore simplement la contraction du ventre et le gonflement des seins pour ce mois… Le choix de votre pratique de yoga pendant les règles vous appartient en premier lieu, soyez à l’écoute de votre corps ! 

Pour ma part, j’adapte ma pratique personnelle durant cette période, j’écoute mes sensations et mes adaptations varient d’un mois à l’autre 😉

Si vous suivez des cours collectifs, n’hésitez pas à signaler à votre professeur-e votre état, afin de bénéficier d’adaptations qui augmenteront votre bénéfice à l’issue de la séance🧘‍♀️.

Contactez-nous (lien/mail) si vous souhaitez des conseils avisés et suggestions d’adaptation. 

Paule

URDHVA DHANURASANA : LA POSTURE VERS LE HAUT

Signification de Urdhva Dhanurasana

Urdhva signifie “Vers le haut“, Dhanur “Arc“, enfin Asana “posture“ 

Bienfaits de la posture urdhva dhanurasana : 

Cette asana aide à maintenir la souplesse de la colonne vertébrale, elle favorise le développement de la cage thoracique et harmonise les proportions générales du corps.

Dans cette posture, tous  les muscles qui redressent la colonne vertébrale sont actifs, en particulier les muscles profonds (muscle épineux, interépineux, transverse). Les muscles abdominaux et psoas travaillent de manière à limiter l’hyper-mobilité de la colonne lombaire.

Contre-indications

Attention, les personnes qui ont des problèmes de colonne vertébrale doivent prendre la posture avec prudence. Contre-indiquée en cas de hernie discale par exemple. 

Un enseignant compétent pourra vous aider, en particulier avec l’utilisation de ceintures, de cordes, de chaises, pour étirer la colonne lombaire et échapper au «pli» du bas du dos.

Précautions également avec le syndrome du canal carpien : ici encore le recours à un enseignant s’avère indispensable ; il vous apprendra comment utiliser des blocs ou des élastiques pour augmenter l’angle entre l’avant-bras et la main. 

La Sadhana

«Sadhana» est un terme sanscrit que l’on peut traduire de différentes façons : discipline, moyen d’accomplissement voire même exploit ou simplement outil. Il s’agit d’une pratique régulière très matinale qui favorise le développement de son système sensoriel. 

Pourquoi une pratique si matinale ? Les écritures du Yoga recommandent une sadhana d’une durée de 2 heures et demie avant le lever du soleil. C’est un moment propice pour méditer ou s’introduire à la méditation, la concentration est optimale, le corps subtil est à l’abri de toute influence indésirable et les enseignements en sont d’autant mieux intégrés, investis. C’est également à ce moment que le prana, ou énergie cosmique, atteint sa plénitude favorisant grandement le processus de purification du corps physique et de la conscience. Très loin encore des sollicitations quotidiennes qui happent notre esprit. 

Quels bénéfices ? Avec sa pratique très matinale, la sadhana permet un bénéfice double : D’abord l’alignement des centres d’énergie, ou chakras, qui s’alignent avec le cycle solaire. Puis, elle vous fera expérimenter une énergie pure et subtile qui apporte la guérison du corps et de l’esprit.

Bonne pratique ! 

Et pour des conseils avisés, n’hésitez pas à nous écrire à  

Irina

Le yoga en hiver

En hiver, c’est le dosha « kapha » qui domine. En français, il est souvent traduit par flegme. Principe de stabilité et de préservation, il est associé à l’eau et à la terre. Des qualités lui sont attribuées : lourd, stable, lent, froid, onctueux et visqueux.

Bref, vous l’aviez déjà compris : l’hiver est une saison où l’on dort et mange beaucoup, où l’on a besoin de renforcer son système immunitaire – même dans les années sans pandémie mondiale 😉

En ayurvéda, l’hiver se divise en deux parties, la première plus associée aux principes automnaux, la seconde davantage liée aux principes printaniers ; normal, les jours rallongent, on change de cycle.

Comment adapter cela à sa pratique de yoga ?

  • diminuer l’excédent de kapha (flegme, lourdeur, etc…) ;
  • réchauffer, stimuler le corps, la circulation ;
  • dynamiser le système respiratoire, le système immunitaire ;
  • favoriser un bon sommeil, nécessaire lui-aussi à ce bon système immunitaire.

A décliner en différentes postures (liste non exhaustive) :

  • les postures debout qui réchauffent et dynamisent le corps (salutations au soleil, guerriers, par exemple) ;
  • des postures pour développer la force intérieure (postures inversées comme shirsasana) ;
  • les postures qui ouvrent la poitrine et favorisent le souffle (extensions : cobra, poisson, etc….) ;
  • des pratiques respiratoires stimulantes : Bhastrika, Kapalabhati ;
  • des postures reposantes pour le sommeil : par exemple Supta baddha konasana avec un support sous le dos pour bien ouvrir la poitrine, les pieds plante contre plante.

Pour aller plus loin :

  • blog de Yogamrita, le yoga en hiver ;
  • Esprit journal n°47, le calendrier de l’énergie ;
  • Yoga thérapeutique, B.K.S. Iyengar, renforcer ses défenses immunitaires.

Bienfaits du yoga des yeux : quelques exercices pour soulager la fatigue oculaire 

La surexposition aux écrans provoque une détérioration de notre vision qui peut conduire à la myopie. De simples exercices de Yoga peuvent avoir un bienfait immédiat et permettre de réduire la fatigue oculaire. 

Qu’est-ce que le yoga des yeux ? 

L’objectif de la pratique du yoga des yeux vise à renforcer et assouplir les muscles de la sphère oculaire. 

Ces muscles que l’on appelle oculo-moteurs ont tendance à être sur-sollicités par les écrans omniprésents dans notre quotidien, que les images soient fixes ou en mouvement. Résultat un état de tension constante qui use et fatigue ces muscles, entraînant des symptômes tels que maux de tête, vertiges,, et surtout qui installent des problèmes de vision

Quels sont les bienfaits du yoga des yeux ?

Cela contribue à conserver une bonne vision de loin et de près et à diminuer la fatigue et la sécheresse des yeux après des longues heures devant nos écrans.

Accessoirement, le yoga des yeux a des effets bénéfiques sur la relaxation profonde des yeux, la concentration et le sommeil

Il est également un puissant allié santé car en stimulant et en relaxant muscles et les vaisseaux sanguins des yeux,  il améliore considérablement la communication entre oeil-cerveau, il crée des nouvelle connexions neuronales, un vrai effet anti-âge (anti-aging) sur le cerveau et l’élasticité du cerveau !

Yoga des yeux : exercices pratiques 

Les cours de yoga dispensés dans notre école Satyam incorporent des exercices de Yoga des yeux. C’est une bonne transition en début de séance entre notre journée et la pratique qui va suivre. Notre équipe vous encourage à faire ces exercices seul chez vous ou au bureau (si vous y allez encore !)

Deux exemples d’exercices d’entraînement des yeux, très simples, que nous proposons pour lutter contre la myopie causée par les écrans : 

– Tenez votre menton avec la main gauche pour fixer votre visage. Dessiner lentement un grand carré avec votre index droit, puis un cercle et enfin un triangle en l’air. Suivez le bout de votre doigt avec les deux yeux. Redessinez les formes en utilisant votre index gauche cette fois-ci.

– Amener votre pouce (gauche ou droite) entre les deux yeux, à 10 cm du troisième oeil. Pour cela, il faut croiser les yeux, loucher !  et c’est là tout l’enjeu et la difficulté de l’exercice. Commencez par 10 secondes et maintenez progressivement jusqu’à 30 secondes.

Notre collectif Satyam propose de nombreuses séances (voir ici pour les lieux et créneaux horaires) durant lesquels nous pratiquons le yoga des yeux. en cette période, nous proposons plusieurs séances de yoga sur Zoom (pour y participer  il faut impérativement nous envoyer la demande la veille  à satyam@yogalyon.com) et des focus yoga des yeux. Retrouvez toutes les infos sur facebook,  joignez-vous à nous !