[Mardi pratique] Respirer par le nez ou par la bouche, ça change quoi ?

Les profs de yoga répètent inlassablement en cours : “on respire par le nez, pas par la bouche“! Point anatomique : respirer par le nez ou par la bouche, quelles différences ?

Dans le nez, se trouvent des dispositifs pour purifier et humidifier l’air naturellement :

  • la muqueuse réchauffe et humidifie ;
  • poils et mucus retiennent les poussières ;
  • le mucus contient des enzymes antibactériennes (protéines qui nettoient les bactéries indésirables).

Cependant, certaines pratiques s’effectuent uniquement en respirant par la bouche, comme le chant ou la natation. Les conduits où circule l’air sont plus grands avec un trajet plus court, ce qui permet d’inspirer rapidement une plus grande quantité d’air. Voilà qui est utile pour un effort bref et intense ! Mais cet air est plus sec et moins propre que lors d’une respiration par le nez, donc évitons de toujours respirer avec la bouche, et réapprenons à utiliser nos narines.

Ainsi, nous stimulons davantage notre nerf olfactif. Pour sortir de l’anatomie, en respirant par le nez nous prenons conscience de notre souffle, ce qui nous amènera plus aisément à une pratique méditative.

Pour en savoir plus :